Office de Tourisme Intercommunal du Nord de la Réunion
Nouveau site de votre Office de Tourisme en cours de création, merci de votre compréhension

Le catholicisme

La Réunion est une île fortement chrétienne, où l’histoire de chaque quartier est avant tout celle d’une paroisse. L’influence de l’église est omniprésente. Ici, peut-être plus qu’ailleurs, les Saints chrétiens et les prêtres sont invoqués pour soulager les souffrances.

 

La petite communauté chrétienne de « l’île Bourbon » connaît un début d’organisation à partir de 1667. Mais en 1714, seules trois paroisses ont vu le jour : Saint-Paul, Saint-Denis et Sainte-Suzanne. La paroisse de Sainte-Marie, elle, ne sera créée qu’en 1748.

 

Autour de 1848, plusieurs prêtres, dont les pères Monet et Levavasseur, joueront un rôle important en faveur de l’abolition de l’esclavage.

 

L’année 1850 voit naître « l’évêché de Saint-Denis », et c’est en 1976 qu’est nommé un évêque réunionnais ; monseigneur Gilbert AUBRY, qui guide toujours l’église catholique de la Réunion.

 

Liste des lieux de culte catholique les plus importants :

Saint-Denis

  • Cathédrale Saint-Sauveur
  • Église de la Délivrance

 

Sainte-Marie :

  • Chapelle Notre Dame de la Salette
  • Église Saint-François Xavier
  • Église de la Rivière des Pluies avec la Vierge Noire
  • Église paroissiale Notre-Dame de l’Assomption

 

Sainte-Suzanne

  • Église Sainte-Vivienne
  • Eglise du Père Laval.

 

 

Chapelle Notre-Dame de la Salette

Située à proximité, en aval, de l’église Notre-Dame de l’Assomption, la chapelle Notre-Dame de la Salette est inscrite au titre des monuments historiques la même année, en 2012. À l’origine un simple oratoire fondé par le père Scubillon en 1856, il est reconstruit entre 1894 et 1897, puis modifié et agrandi en 1949 dans un style néogothique. Vous serez ainsi surpris par sa façade en mur pignon flanquée de deux pilastres massifs en basalte taillé. Sous la toiture très pentue, une niche abrite une statue de la Vierge ayant appartenu au père Scubillon. Les vitraux ont, quant à eux, été réalisés en 1961.

 

Église paroissiale Notre-Dame de l’Assomption

Inscrite au titre des monuments historiques le 9 juillet 2012, la première pierre basaltique de l’église est posée en 1749 suite à la création de la paroisse de Sainte-Marie un an plus tôt, la quatrième de l’île. Composée en croix latine et dotée d’une toiture en bardeau, elle met cinq années à être édifiée. C’est au milieu du XIXe siècle qu’un porche néoclassique et un clocheton sont ajoutés. Suite à un incendie, la toiture est remplacée par une structure débordante en tôle. Le chevet est également modifié. Le promontoire sur lequel elle est implantée offre une vue magnifique sur l’océan et le littoral du Beau Pays, alors, profitez-en !