Office de Tourisme Intercommunal du Nord de la Réunion
Nouveau site de votre Office de Tourisme en cours de création, merci de votre compréhension

Beauté de la langue créole

Issue d’un brassage d’identités, la langue créole est connue pour être très imagée. Ses mots ont pour origine le malgache, le vieux français, l’hindi, le tamoule, mais également les mots utilisés dans la marine puisque chacun de nos ancêtres est forcément arrivé par voie maritime.

Ainsi, « laisse-moi tranquille » devient en créole « larg’ mon l’ourlet » issu de « larguez les amarres ! ».

Ainsi, « mi lé bien faille » signifie « je ne me sens pas bien ». Je suis très fatiguée. Cet adjectif vient de dialectes français : fayi, “faible”, failli, “amaigri ”.

 

JOUONS ! Voici une liste de proverbes créoles. Reliez chaque proverbe à son équivalent en français.

Goni vid y tienbo pa dobout’ Un homme au ventre vide n’a pas de force.
Komm’ karapat’ si tété bèf’   Profiter de la misère des autres.
Fé pas la bou avant la pli    Ne pas faire de conclusions hâtives.
Bèf dévan y boir’ le prop’  1er arrivé, 1er servi !
La langue n’a point le z’os       Le médisant a le diable sur la langue
Pèse su la tèt pou voir si la ké y bouge  Plaider le faux pour savoir le vrai.
N’a un jour y apel domin       La roue (la chance) tourne.
Gro poison i bèk si le tar      Tout vient à point à qui sait attendre.

 

Enfin, les noms des quartiers et des communes répondent à une logique implacable. Par exemple, le quartier « Bel Air les Jacques » a pour origine l’habitude des journaliers indiens de planter autour de chez eux des “jacques”. Cet arbre, originaire d’Asie et du sud de l’Inde, produit des fruits pesant chacun entre 10 et 30 kgs!.

 

Le Brûlé porte ce nom à cause des fumerolles que les Dionysiens apercevaient régulièrement sur la montagne, provenant du bois que l’on brûlait pour fabriquer du charbon.

 

Profitez de chaque instant pour tendre vos oreilles et saisir quelques mots de créole : au restaurant, à la sortie de la messe, dans les tribunes d’un match de foot… Les librairies et médiathèques regorgent de lexiques et autres glossaires, pour vous accompagner dans votre découverte. Laissez-vous porter par la beauté de cette langue métissée. Et si vous vous en sentez l’envie, jetez-vous à l’eau, tentez l’appropriation, vos interlocuteurs seront généralement ravis de votre initiative.