Office de Tourisme Intercommunal du Nord de la Réunion
Nouveau site de votre Office de Tourisme en cours de création, merci de votre compréhension

Sainte-Marie : « Par mer, par ciel, par terre, Sainte-Marie fleurira »

Etape incontournable de votre séjour à la Réunion, la ville de Sainte-Marie a l’honneur d’héberger l’aéroport international de Roland Garros. C’est ici que tout commence : une arrivée, une immersion, mais aussi un envol pour des découvertes insulaires voisines…

 

La vue immédiate sur les champs de cannes et les hauteurs montagneuses comble de bonheur le plus blasé des voyageurs.

 

 

Est-ce dû à son nom de madone ? A la ferveur de ses habitants ? Toujours est-il que cette ville invite à l’apaisement. Les locaux apprécient le Parc Bois Madame pour y faire de l’exercice physique ou des siestes impromptues. Les amateurs de golf investissent le Golf de Beauséjour tandis que les plus jeunes s’adonnent au Vélo Cross à la Rivière des Pluies. L’ancienne route nationale, sur le front de mer, est désormais dédiée à la flânerie. Cette vaste bande goudronnée fait le bonheur des cyclistes et des promeneurs. Le contact avec l’océan y est permanent. Le bruit du ressac participe pour beaucoup à la beauté des lieux.

 


Parc Bois Madame
 

 

Les sommets de Sainte-Marie sont recouverts d’une forêt primaire digne d’un film d’aventure avec Indiana Johns : la forêt de Piton Fougères. Le sentier, bien balisé, vous permet de vous y aventurer en toute sécurité. Vous en ressortirez probablement couverts de boue et de mousse, mais la rétine imprimée de sous-bois magiques.

 


Vierge noire
 

 

Impossible d’évoquer Sainte-Marie sans l’associer à la Vierge Noire, haut lieu de pèlerinage. Le site est accessible à tous. Merci de respecter la ferveur ambiante. Mais connaissez-vous la légende de Mario, à l’origine de la dévotion actuelle pour cette petite vierge noire, placée sur un rocher ? La voici :

 

Ce jeune esclave a été vendu à un mauvais maître. A force d’être maltraité, il part en marronnage (“partir en marronnage” signifie s’enfuir) emportant avec lui la statuette d’une Vierge que son premier propriétaire lui avait donnée. Il trouve refuge dans une petite grotte au lieu-dit de la Vierge Noire. Un jour, il entend les chasseurs de marrons se rapprocher de sa cachette. N’ayant pas le temps de s’enfuir, il pose la statuette de la Vierge et lui adresse une prière, lui demandant de lui accorder sa protection. Immédiatement, des bougainvilliers se mettent à pousser, obstruant l’entrée du lieu qui l’abritait, empêchant ainsi les chasseurs de l’atteindre. (Extrait de https://www.portail-esclavage-reunion.fr/lieux-de-memoire/lesclave-mario-et-la-vierge-noire/ )

 

Revenons dans la réalité d’une ville moderne, dotée de deux hyper centres commerciaux. Certaines familles choisissent d’y faire leur sortie dominicale, flânant dans les galeries marchandes climatisées…

 

L’attractivité et le dynamisme de Sainte-Marie a encore franchi une étape avec la naissance du quartier de Beauséjour, qualifié de « ville dans la ville ». Lancé en 2006, ce projet urbain de 78 hectares fait bouger les lignes des villes nouvelles de la Réunion.

 

 

Pensé par l’entreprise CBO Territoria comme un laboratoire de recherche et développement, il évolue et se redéfinit en cours de chemin. La première pierre est posée le 22 octobre 2009 et les premières familles s’installent l’année suivante. Au fil du temps, des équipements comme le pôle d’échange de bus et le centre de sports et de loisirs sont construits.

 

Et en 2020, 2300 familles vivent à Beauséjour. Son objectif de devenir un modèle d’urbanisation est-il atteint ? Faites-vous votre propre idée en parcourant ce nouveau quartier de Sainte-Marie.